Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Jea Raspail au Salon du livre de Versailles
Dim 5 Nov - 19:39 par Patrick Demange

» Bienvenue à MaximeBelin!
Mer 27 Sep - 16:02 par Admin

» Présentations
Lun 25 Sep - 22:00 par MaximeBelin

» Bienvenue à Matteo et obruzek!
Dim 3 Sep - 20:08 par Admin

» Saison III - Poste Royale de Wulaia (Poste du Tonneau)
Dim 20 Aoû - 7:21 par Williwaw

» Bienvenue à Autre et kolsco!
Mar 15 Aoû - 20:50 par Admin

» 20000 Messages !
Mer 26 Juil - 13:04 par Admin

» Pèlerinage à Tourtoirac …
Lun 24 Juil - 14:15 par Williwaw

» Bienvenue à Frederico!
Sam 22 Juil - 10:11 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



L'anneau du pêcheur

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'anneau du pêcheur

Message par Maxime le Mer 26 Mar - 9:22

Un parallèle entre notre monde et le XV° siècle tout à fait captivant.
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par François R le Mer 26 Mar - 19:51

Un must absolu. Un des mieux écrit.

J'ai eu plus de plaisir à lire l'anneau du pêcheur que le jeu du Roi. C'est tout dire

_________________
François R.
Grand Archiviste de l'Herméthèque Patagonne

Patagon et normand ... en Belgique
Décoré de la Commémorative de Toutoirac
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
François R
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1355
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Gregoire le Jeu 27 Mar - 9:17

un livre "extra-ordinaire", au sens premier du terme : comme Sire, il nous envoie dans une quête d'absolu, dérisoire aux yeux du commun des mortels, loin de notre quotidien ordinaire. Moi qui suis catholique et d'une fidélité totale au Pape, je me surprends quand même parfois à rêver de ce pape héroiquement solitaire mais convaincu qui passerait sur mon chemin...

Gregoire

Que Vive le Royaume
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 41
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Maxime le Jeu 27 Mar - 14:25

couverture du livre :

avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Vincent Texier le Lun 31 Mar - 17:34

C'est surtout le rapprochement entre la fiction et la réalité.

Pour information, l'histoire se passe sous le pontificat de Jean Paul II, et l'affaire est gérée par un certain Cardinal R....qui devient Pape à son tour sous le nom de Benoît (mais bien après la sortie du Livre).
J'ai écrit à Jean Raspail pour lui demander s'il était "informé" de quelque secret. Il m'a répondu que cela relevait du "rêve", comme l'est la Patagonie...C'est dire la zone de mystère que entoure cet Anneau du Pécheur.
Amitiés PTG

Vincent TEXIER
Vice Consul

Vincent Texier
Officier de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 111
Age : 50
Localisation : Ancenis / Quiberon
Date d'inscription : 29/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Admin le Lun 31 Mar - 18:23

Il est vrai que lorsque j'ai appris le nom choisit par le "Panzer Cardinal", j'ai apprécié le symbole (quand bien même n'y en aurait-il point!)...

_________________
Pierre

Que Vive le Royaume!

"Il faut bien tenter de se rejoindre. Il faut bien essayer de communiquer avec quelques-uns de ces feux qui brûlent de loin en loin dans la campagne."
                                                       A. de Saint -Exupéry

"Si peu de choses dans les mains et tant à portée de la main..." Hélie Denoix de Saint Marc

"son cosas de Patagonia"

Vice-Consul au Beausset-en-Provence, son Ermitage, la Reppe et ses affluents, la Darbousse et la Capucine

Co-Président, Grand maître-Queux du Cercle Royal des Gastronomes Patagons

Décoré de la Commémorative de Tourtoirac

Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
Admin
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2381
Age : 46
Localisation : Le Beausset
Date d'inscription : 18/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-patagonie.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Gregoire le Mar 1 Avr - 12:22

Encore un signe....Cela fait extraordinairement du bien d'alimenter le rêve par quelques réalités , parfois incertaines, parfois lointaines.

Grégoire

Que Vive le Royaume
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 41
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Maxime le Mer 2 Avr - 13:21

Il faut espérer que les parallèles entre imaginaire et réel se cantonnent à cette œuvre…
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Gregoire le Mer 2 Avr - 13:48

Peut-être quand même pour quelques autres : Croiser le Prince Philippe Pharamond traversant la France ne me déplairait pas. Mais on repart dans le rêve !

Gregoire

Que Vive le Royaume
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 41
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Maxime le Mer 2 Avr - 13:52

J'avoue que je n'avais pas "Sire" en tête en disant ça.

J'ai passé le w-e dernier à silloner les petites routes de Bretagne en voiture petite barquette sportive et c'est vrai qu'y croiser les personnages de "Sire" sur leurs chevaux ne m'aurait pas déplu.
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Gregoire le Mer 2 Avr - 14:03

Je reconnais que les routes de Bretagne sont davantage propices à cette rencontre que le boulevard périphérique parisien que j'emprunte chaque matin pour aller travailler (avec un char d'assaut 7 places qui n'a que de très lointains rapports avec la petite barquette sportive)

Gregoire

Que Vive le Royaume
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 41
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Maxime le Jeu 3 Avr - 9:24

Il faut les deux :
Un déplaçoir familial et un jouet (à utiliser en respectant les règles en vigueur)
Very Happy
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'anneau du pêcheur/le camp des Saints

Message par François B. le Jeu 3 Avr - 11:21

Parmi les coïncidences extraordinaires , je rappelle que le pape du "Camp desz Saints" s'appelle Benoït XVI...
Amitiés ptgs
François Bérard
avatar
François B.
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1261
Age : 58
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Admin le Jeu 3 Avr - 14:31

Exact et ce point est souligné par Jean Raspail dans sa dernière interview (cf. le forum Actualités)

_________________
Pierre

Que Vive le Royaume!

"Il faut bien tenter de se rejoindre. Il faut bien essayer de communiquer avec quelques-uns de ces feux qui brûlent de loin en loin dans la campagne."
                                                       A. de Saint -Exupéry

"Si peu de choses dans les mains et tant à portée de la main..." Hélie Denoix de Saint Marc

"son cosas de Patagonia"

Vice-Consul au Beausset-en-Provence, son Ermitage, la Reppe et ses affluents, la Darbousse et la Capucine

Co-Président, Grand maître-Queux du Cercle Royal des Gastronomes Patagons

Décoré de la Commémorative de Tourtoirac

Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
Admin
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2381
Age : 46
Localisation : Le Beausset
Date d'inscription : 18/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-patagonie.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Clémence le Mar 20 Mai - 19:53

Je viens de fermer à regret L’anneau du pêcheur, recommandé par une personne fort avisée. Et comme je suis professeur de français, je ne puis éviter de céder aux petites manies desdits profs de français, à savoir faire un compte-rendu de lecture.

Tout d’abord il me faut préciser que ce livre entre étonnamment en résonance avec ma pauvre petite existence pour deux raisons :
- la plupart des lieux qui sont visités me sont parfaitement connus : Rodez, l’Aveyron en général, Limoux, Alet, Maguelone, Rome et le Vatican, Avignon… à part Peñiscola et Senez, j’ai donc pu visualiser ce que je lisais, et c’est bien agréable
- je descends d’Etienne de Grimoard, frère de Guillaume de Grimoard, plus connu sous le nom d’Urbain V. L’un de mes oncles s’appelle d’ailleurs François Urbain pour cette raison
Aveyronnaise, j’ai beaucoup aimé l’image qui ressort des aveyronnais dans ce roman, avec la figure de Jean Carrier, celles des Armagnac (la très belle maison d’Armagnac à Rodez !), ou le passage : « Pays de rebelles, de révoltés, d’âmes intraitables. La nature y est à leur image. »
A ce propos, j’ai été un peu surprise de la description de l’abbaye Sainte-Tarcisse (dans la réalité, il n’y a qu’une église Sainte-Tarcisse à Rodelle) avec des murs d’andésite : on trouve de l’andésite dans le Puy de Dôme, dans le Cantal, mais pas que je sache en Aveyron. C’est plutôt du basalte. Et encore pas à Rodelle. Ce n’est qu’un détail, mais c’est amusant car l’andésite doit son nom à la Cordillère de Andes : Jean Raspail s’est-il amusé à faire un clin d’œil à la Patagonie ? Ce n’est que pure spéculation de ma part, bien sûr ! Peut-être ferney pourra-t-il nous en dire davantage sur l’andésite…

Ce qui m’a séduite dans ce roman, c’est d’abord le style qui permet de rendre vie à des faits historiques qui auraient pu me rebuter : batailles et tueries, univers uniquement masculin etc.
Mais Raspail a réussi le tour de force de rendre présent et drôle même ces sombres événements. Un humour en permanence sous-jacent, un regard amusé et ironique sur tout, qu’il s’agisse de Sainte Catherine de Sienne, qu’il n’a pas loupée la pauvre, ou de la blanquette de Limoux !
Toujours sur le style, j’aime beaucoup les passages où se superposent la voix de Raspail et celle des personnages du roman, par exemple ici celle de Vincent Ferrier : « Les émissaires de Pise peuvent se présenter. Ils seront fraîchement reçus ! Qu’est-ce que c’est que ce concile qui s’autorise à convoquer le pape ? Est-ce qu’à Pise on aurait oublié que c’est le pape seul qui convoque les conciles ? »
Cette superposition du passé et du présent est une véritable réussite, car on la trouve à tous les niveaux : celui du récit (avec l’alternance passé/1994) et celui du style (vocabulaire précis, recherché, élégant et humour très actuel). C’est plus qu’une superposition, c’est un télescopage.

Malgré l’humour, l’émotion gagne à la lecture de certains très beaux passages. J’ai particulièrement retenu celui-ci : « La terre tournait. Le monde changeait. Nous n’y avions aucune part. Qu’aurions-nous eu à nous dire, seuls, chacun dans notre coin ? […] Nous ne l’avons pas voulu. Nos âmes se parlaient. Le silence suffisait. Nous étions des lueurs dispersées dont seuls nous percevions l’éclat dans la nuit, sans nous voir. Si nous avions laissé le grand vent du monde souffler, toutes ces pauvres petites vies s’éteignaient. » Mais il y en a tant d’autres.

L’évocation des cathédrales fantômes, telles qu’Aleth, Maguelone, Senez ou Zerracudum, de ces ruines squelettiques (il n’en parle pas mais j’ai aussi l’abbaye d’Ourscamp dans l’esprit), évocation très « romantique » de ces lieux parallèles, oubliés des hommes, devenus « inutiles », mais dotés d’une force qui les dépasse, contribue à l’atmosphère particulière de ce roman.

Plus on avance dans le roman, plus la mélancolie s’étend, et le cœur se serre à l’évocation de l’état actuel de notre Eglise. Le parallèle entre l’épuisement de Benoît et celui de Jean-Paul II s’impose de soi mais fait mal. Le sentiment religieux disparaît peu à peu (« La foi n’est plus qu’une petite affaire. A peine une question de morale. »), victime du matérialisme et de l’oubli du passé, et avec Benoît s’évanouit un lien de plus entre Dieu et les hommes. Nous voilà revenus au temps des catacombes, et l’on sent Jean Raspail très (trop ?) pessimiste quant à l’avenir du christianisme, qu’il voit victime d’une prochaine sécularisation, démocratisation, politisation. « viendrait un jour où l’enseignement de l’Eglise serait unanimement rejeté parce que devenu inapplicable au regard de la morale admise et de la religion du progrès. »

J’aurais encore bien à dire, mais le message est trop long et va lasser…
Plus tard, peut-être ?

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
avatar
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2287
Age : 46
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Maxime le Mer 21 Mai - 15:00

Encore encore chère Clémence.

C'est toujours un plaisir de vous lire et de voir que vous arrivez si bien à transcrire mon (notre) sentiment après la lecture d'un tel livre.

_________________
Maxime

Vive le Roy et longue vie à son Royaume
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par François B. le Mer 21 Mai - 15:38

Ca me donne moi aussi envie de le relire, mais je viens de me relancer dans "Les yeux d'Irène", qui ne m'avait pas forcément convaincu lors de la première lecture. Peut-être sauriez-vous être ausi dithyrambique à son sujet?

_________________
François B.
Vice-Consul à Versailles
Intendant de la Compagnie de Saint Louis
Veilleur Aux Quatre Têtes des Rivages Fuégiens
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Commémorative de Tourtoirac
Co-Président du Cercle Royal des Gastronomes Patagons

"Lehenik nere urhatsak segitzen ditut"
avatar
François B.
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1261
Age : 58
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Clémence le Mer 21 Mai - 15:40

Je l'espère, mais maintenant je projette de lire Le jeu du roi, si j'arrive à le trouver !
Merci en tout cas de vos encouragements à tous les deux !
J'y reviendrai donc !

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
avatar
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2287
Age : 46
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par François B. le Mer 21 Mai - 15:59

"Le jeu du Roi" est disponible, entre autres, sur le site FNAC.com, 19€95.

_________________
François B.
Vice-Consul à Versailles
Intendant de la Compagnie de Saint Louis
Veilleur Aux Quatre Têtes des Rivages Fuégiens
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Commémorative de Tourtoirac
Co-Président du Cercle Royal des Gastronomes Patagons

"Lehenik nere urhatsak segitzen ditut"
avatar
François B.
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1261
Age : 58
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 21/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Clémence le Jeu 22 Mai - 16:22

Voici la suite de mes remarques, donc, puisque certains me font l’honneur de les trouver à leur goût !

J’ai remarqué dans ce roman, et je ne sais si c’est ainsi dans tous mais je le suppose, une grande tendresse vis-à-vis de l’enfance. Des passages comme « Dans ce paysage plutôt lugubre [on est aux environs de Sainte-Tarcisse], c’était comme si l’on venait de passer, songea Mgr Cassini, une sorte de frontière invisible au-delà de laquelle l’esprit d’enfance imprégnait les gens et les choses. L’esprit d’enfance, au Vatican, depuis les tempêtes du concile et les lames de fond qu’il suscitait encore, charriant de redoutables requins, n’était pas ce qu’il y avait de mieux partagé. » Au passage, on a encore un bon exemple de cette malice dont se teintent souvent les phrases de Raspail. On retrouve l’enfance avec ce jeune garçon qui contemple l’autoroute depuis un pont, et provoque un accident avec sa fronde : « On ne se comprendrait pas… » dit-il au sujet des hommes qui passent en dessous dans leurs bolides. Il y en a un troisième, pris en croupe par Jean Carrier, ému par sa spontanéité et sa confiance, et qui fait son entrée avec lui à Peñiscola. L’esprit d’enfance… ce moment de la vie où l’on a une confiance aveugle, et où l’on chevauche les nuages… A nous, adultes, de le préserver au maximum chez nos enfants, leur laissant du temps pour rêver, quitte à les laisser parfois « s’ennuyer », ou ne « rien » faire, car là se fonde la vie intérieure. C’est là les respecter.

A propos de vie intérieure, j’ai énormément apprécié le passage où Benoît XIII est en proie au doute : « Et si l’Eglise temporelle n’était en fait qu’un immense orgueil obèse, le confluent de toutes les vanités ? » Ce questionnement terriblement humain et humble, qui nous traverse tous l’esprit, n’est-il pas finalement le véritable orgueil ? Car l’acte de foi, sur lequel Benoît finalement s’endort, n’est-il pas de faire confiance à ce qui nous dépasse, de nous abandonner à la Providence ? « Il ne lui appartient pas de trancher. Il a été placé là. C’est son destin. » Et c’est peut-être cette attitude-là qui est la plus difficile.

Une phrase m’a bien surprise, je ne sais pas quel est votre avis dessus : « Une mission non formulée de l’Eglise catholique sur cette terre est de contenir la folie de l’Evangile. » (c’est au sujet du dépouillement évangélique). C’est tout de même assez sévère !

Je voudrais bien aussi connaître votre interprétation du choix de Raspail de faire mourir le dernier Benoît avant qu’il n’arrive à Rome. J’ai la mienne, mais je voudrais voir si elle rejoint la vôtre.

Autre sujet plus anecdotique : le nom des papes. D’abord je ne comprends pas pourquoi Jean Carrier choisit de s’appeler Benoît XIV alors qu’il vient d’en mourir un du même numéro. Si quelqu’un a la réponse ?
Ensuite, le choix du nom Benoît pour tous ces papes de l’ombre me semble une bonne idée, puisque ce prénom vient du latin « Benedictus » qui signifie « Béni ». C’est une façon de souligner la légitimité de cette lignée.
En revanche, je trouve très amusant, même si c’est là un fait historique et nom un choix d’écrivain, que les papes romains durant le schisme portent des noms empreints de douceur (Urbain, Boniface, Innocent !) alors même qu’ils sont présentés par Raspail comme des monstres d’arrivisme et de cruauté !

Une dernière remarque, après j’arrête, concernant l’oubli des valeurs et la méconnaissance des symboles. J’ai apprécié le passage concernant le drapeau français : « Le drapeau français flottait au mât, plutôt pisseux. Il y flottait jour et nuit, dans l’indifférence administrative, nul ne connaissant plus l’usage de rentrer les couleurs à la tombée du jour. » L’amnésie collective qui frappe notre société ne se cantonne donc pas aux repères religieux…
Le thème de l’oubli du passé est récurent. Et on le rencontre même au début, lors de l’évocation de Rome en 1378, avec l’état d’abandon dans lequel se trouvent les vestiges de l’Antiquité !

Voilà, j’ai été assez bavarde !

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
avatar
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2287
Age : 46
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Clémence le Lun 2 Juin - 12:46

J'ai repassé en gras mes questions, parce qu'il y en a qui dorment au fond de la classe, là !


Personne pour me répondre ?

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
avatar
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2287
Age : 46
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Paul le Lun 2 Juin - 13:24

Elève Blein, très pris par Roland Garros, n'a pas pu approfondir une telle question qui mérite réflexion et à laquelle il serait indécent de répondre trop vite...
avatar
Paul
Grand Cordon de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 450
Age : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Maxime le Lun 2 Juin - 13:28

Pofitez donc de l'interruption à cause de la pluie cher Paul
Wink

_________________
Maxime

Vive le Roy et longue vie à son Royaume
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Paul le Lun 2 Juin - 13:35

Non, cela peut reprendre à tout moment, et les questions posées demandent réflexion!!
avatar
Paul
Grand Cordon de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 450
Age : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Gregoire le Lun 2 Juin - 15:45

Vos questions, chère Clemence, meritent un peu de temps , je reviendrai donc dessus dans quelques temps mais je ne vous oublies pas, c'est promis !

En revanche, au delà de vos questions, j'abonde dans votre sens notamment sur 2 points :
1/ la place des enfants et l'attention qui leur est donnée. C'est nous rappeler que dès le plus jeune âge, il faut donner aux têtes blondes la possibilité de rêver. C'est la seule manière de leur ouvrir le Royaume patagon. Que tout n'est pas que rentabilité et utilité. De même l'art, la musique. Ca ne sert à rien, le piano. Ca ne sert à rien de regarder un tableau de peintre hollandais pendant 2 heures : ça ne sert à rien, on perd son temps mais on gagne son âme.
2/ le parallélisme très fort entre Sire et l'Anneau du pecheur, notamment dans la place, voire le poids, du destin que le heros vit, accepte et mène dans l'inutile et le dépouillement jusqu'à son terme. C'est à la fois très fort, très beau et completement dérisoire. Encore une fois, c'est l'essence de ce qui nous reunit dans ce Royaume.

_________________
Grégoire
Pérégrin Inassouvi, Explorateur des Moluques
Neuvième et Invisible Commémorateur

Que Vive le Royaume
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 41
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau du pêcheur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum