Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Le roi blanc de Patagonie - Saint Loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le roi blanc de Patagonie - Saint Loup

Message par Gregoire le Mer 8 Oct - 11:48

Je viens de terminer la lecture de cet ouvrage. C’est un livre que je recommande à tous les patagons…mais pas en premiere lecture patagonne. Je m’explique !
Je recommande ce livre car facile à lire et assez court, il permet de manière très précise de completer ses connaissances sur la vie de notre roi et surtout sur ses épopées de découverte de son royaume. Les détails sont précis, les idées claires. Je crois ce livre objectif sur les tenants et aboutissants, sur les victoires et les échecs, sur leurs causes et leurs répercussions. Bref, un livre essentiel pour une bonne connaissance de notre roi.

En revanche, je conseille que ce ne soit pas la première clé d’entrée dans l’univers de la Patagonie, (je mets à part les livres de Jean Raspail par lesquels, forcément tout commence). Dans mon cas, très vite après les livres de Jean Raspail , j’ai eu envie d’afffiner ma connaissance du royaume et c’est là que le livre de Saint Loup est difficile. Tant qu’on reste dans la découverte de la géographie, de la faune (les guanacos, par exemple Razz ), tout va bien, c’est assez heureux, beau et exotique. On rêve de grandes contrées, d’espaces et d’étendues sauvages.

Mais le livre de Saint Loup, c’est autre chose ; C’est un livre factuel qui n’occulte pas la folie de l’homme et du projet. Il n’y a pas de place laissée au rêve, assez peu à l’idéal. La Patagonie telle que nous la connaissons, telle que nous la vivons, est un royaume d’utopies et d’idéaux : elle puise son essence dans le caractère de notre roi, dans sa quête plus que dans l’homme et ses réalisations (finalement assez peu probantes). La confrontation avec la vie réelle de l’homme est dure pour le patagon rêveur que je suis. La lecture de cet ouvrage est passionnante mais nécessite de prendre du recul : il faut retenir l’esprit de notre roi plutôt que la forme de ses attitudes et de ses choix. Ne retenir que l’absolue nécessité de vivre ses idéaux.

Je sais que d’autres l’ont lu ; qu’en avez-vous pensé ?

Une recherche à faire pour Clémence, sans doute la plus aguérie : dans cet ouvrage, il est mentionné les adjectifs patagon et patagonien. Quelles orthographes pour quelles utilisations ?

_________________
Grégoire
Pérégrin Inassouvi, Explorateur des Moluques
Neuvième et Invisible Commémorateur

Que Vive le Royaume
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 42
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le roi blanc des Patagons

Message par ferney le Mer 8 Oct - 12:49

Cher Grégoire,

J'ai aussi lu cet ouvrage et votre analyse est tout à fait juste. C'est un excellent complément qu'il faut enchâiner, (lire ou relire avant ou aprés) avec le Jeu du Roi - noter aussi que le livre de St Loup (Marc Ogier en fait) est trés antérieur aux écrits de Jean Raspail - et il fait aussi suite à nombreuses de pérégrinations de l'auteur en Patagonie avant les années 1950 (je crois qu'il avait 'du' émigrer). . Cela doit expliquer qu'il y a de nombreux mots et expressions d'origine mapuche et araucane, in-extenso dans le texte. Noter aussi que suivant l'édition, il y a de trés belles planches et illustrations assez représentatives des différents épisodes et cela aide à sentir et percevoir encore mieux le souffle qui a animé notre Roî, son rêve et peut-être sa folie.
Dans notre Forum (voir 'Eric Tabarly', Panthéon Patagon' initié par Clémence), je m'étais servi d'une citation issue du livre pour introduire une figure digne de ce Panthéon ... Copie ci-aprés partie de ce message - voir autour des pages 42/43 suivant les éditions - : 'M. de Tounens n'est pas le doux rêveur, le maniaque de l'idée royale que certain historien s'est efforcé de camper. S'il est fou - et je reconnais volontiers cette folie - c'est à la manière de Cortez, René Caillé, Scott, Magellan ou VIEUCHANGE. Il tente l'impossible, mais pèse soigneusement ses chances, limite ses risques, mène une action foudroyante aprés une minutieuse préparation.' Cela m'avait donc donné l'occasion d'introduire un autre 'rêveur mais pas fou', à savoir Michel Vieuchange dont vous pourrez trouver qcqs indications et références dans ce même site et aussi une occasion de vous délecter d'un autre personnage à travers qcqs ouvrages ré-édités à son sujet. Comme quoi notre Roi nous en fait découvrir bien d'autres et nous montre que le rêve est indispensable.

Il vous reste à lire - et à se procurer - un autre ouvrage de référence, plutôt historique celui-là et donc sans états d'âme mais avec de nombreuses autres références d'archives à savoir celui de André de Vergnes 'Orlie-Antoine 1er, Roi de Patagonie'.
Salutatations et merci de vos commentaires.
avatar
ferney
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1158
Localisation : Ferney-Voltaire
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roi blanc de Patagonie - Saint Loup

Message par Yann Le Mat le Dim 8 Mar - 21:46

Moi itou, je viens de finir cet opuscule de Saint-Loup (inconnu à mon bataillon), et j'avoue que sa lecture m'a été très profitable afin d'amélioration de ma connaissance de la personnalité de notre bon roy, dont Raspail avait donné une version peut-être romancée. Le portrait qui en est dressé par notre Consul Général semble finalement assez proche de la réalité.

J'avoue que la lecture de l'ouvrage de Raspail m'avais un peu laissé de glace à l'égard de la personnalité du héros. "C'est qui ce type ?", et qu'y a-t-il d'admirable dans son oeuvre ? Un faible en quête de lui-même et d'une personnalité, petit dernier un peu délaissé, frustré par le peu de considération que lui portait l'aristocratie locale, alors qu'il était issu d'une aussi noble lignée". Sans compter qu'il s'était autoproclamé roy de Patagonnie, alors que les Indiens qu'il était censé gouverner ne le connaissaient ni d'Eve ni des dents, et s'en foutaient probablement.

Réflexion faite, cet homme est allé au bout de son rêve, il a souhaité créer une dynastie royale, alors qu'une république eut été tellement plus grand public et politiquement correcte. Et c'est là un des points admirables de cette épopée, et qui nous plaît : Antoine de Tounens a osé défier le politiquement correct.

Et lui comme n'importe quel être de chair et de sang avait probablement ses états d'âmes, et l'appréciation que je faisais de ses motivations est peut-être correcte, quoique ses motivations aient aussi probablement évolué favorablement au cours de sa vie. L'ambition aurait laissé la place à l'amour de son peuple. Et pourquoi pas ?

Et l'ouvrage de Saint-Loup n'a en rien modifié cette appréciation mi-figue mi-raisin qui était la mienne. Pourtant, je dois avouer que j'ai été très touché par la conclusion de Saint-Loup, qui met en évidence la prestation quasi sportive d'Antoine de Tounens et l'énergie dépensée pour assouvir son ambition, sûrement, mais certainement aussi par "amour" pour son peuple.
"Aujourd'hui, comme hier, l'aventure est fille du rêve." Là est finalement, l'admirable espérance apportée par Tounens.

Je peux dire, maintenant, et grâce à Saint-Loup, que j'ai compris Tounens ! Enfin, je crois !

_________________
king
Vive le Roy !

Yann
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
avatar
Yann Le Mat
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 706
Age : 43
Localisation : Nouvelle France
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lematfamily.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roi blanc de Patagonie - Saint Loup

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum