Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Sept cavaliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sept cavaliers

Message par Yann Le Mat le Ven 28 Mar - 3:31

La seule fois où j'ai eu les larmes aux yeux en lisant un livre: le passage où l'évêque ordonne un prêtre sur le bord du chemin. Saisissant d'émotion et de réalisme à la fois. Comment revenir à l'essentiel au milieu de nos tribulations.

Vive le Roy!
avatar
Yann Le Mat
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 706
Age : 42
Localisation : Nouvelle France
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lematfamily.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par Maxime le Ven 28 Mar - 8:42

D'après ce que j'ai pu trouver, il doit en effet sortir en BD en 3 tomes.
Devrait déjà être sorti en fait.
Quelqu'un a des infos ?

Voilà une image d'une des BD :



J'ai peur d'être déçu par ces BD, on s'imagine des décors et des physiques quand on lit les romans, si on ne les retrouve pas dans les adaptation en BD ou en film, on est déçu.
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par François R le Ven 28 Mar - 20:36

La sortie est prévue en mai 2008

_________________
François R.
Grand Archiviste de l'Herméthèque Patagonne

Patagon et normand ... en Belgique
Décoré de la Commémorative de Toutoirac
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
François R
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1355
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par Terpant le Jeu 29 Mai - 16:52

Le sujet sept cavaliers en Bd est plus haut dans l'oeuvre,je me tiens raide en face de vous attendant le verdict de trahison...
avatar
Terpant
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 277
Localisation : Hostun
Date d'inscription : 29/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.terpant.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par Maxime le Ven 30 Mai - 7:34

Pas encore lu, mais le verdict ne saurait attendre...
Wink

_________________
Maxime

Vive le Roy et longue vie à son Royaume
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par Admin le Ven 30 Mai - 18:45

Je ne sais si je tiendrais jusqu'à ma fête pour me faire offrir l'adaptation BD...
Surtout que - d'après ce que j'en vois - le dessin me plait assez!

_________________
Pierre

Que Vive le Royaume!

"Il faut bien tenter de se rejoindre. Il faut bien essayer de communiquer avec quelques-uns de ces feux qui brûlent de loin en loin dans la campagne."
                                                       A. de Saint -Exupéry

"Si peu de choses dans les mains et tant à portée de la main..." Hélie Denoix de Saint Marc

"son cosas de Patagonia"

Vice-Consul au Beausset-en-Provence, son Ermitage, la Reppe et ses affluents, la Darbousse et la Capucine

Co-Président, Grand maître-Queux du Cercle Royal des Gastronomes Patagons

Décoré de la Commémorative de Tourtoirac

Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
Admin
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2330
Age : 46
Localisation : Le Beausset
Date d'inscription : 18/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-patagonie.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par Admin le Ven 12 Sep - 14:15

J'ai profité des vacances pour re-lire "7 Cavaliers..." - le roman et j'avoue en avoir retiré des sensations mitigées, moins bonnes que dans mon souvenir...
Je touve la fin assez abrupte, pas seulement le passage du métro, mais aussi ce qui précède et notamment à partir de La Forêt.
Certes l'auteur avait déjà évoqué les Oumiâtes ailleurs ("Pêcheurs de Lune" notamment) et les a depuis ré-évoqués (Les Royaumes de Borée): peut-être est-ce la raison de leur traitement allégé dans "7 Cavaliers"?
Il est des scènes qui restent formidables, d'autres un "poil" déplacées peut-être: c, à ma connaissance, l'un des rares ouvrages de Raspail où le sexe est aussi présent.
Le Cadet Venier est très porté sur la chose en effet, mais je n'ai pas vraiment compris l'intérêt.
En y réfléchissant bien "Les Royaume" pourraient être considérés comme un aboutissement des "7 Cavaliers", ou en tous cas , un ouvrage plus abouti sur un thème voisin.
On y trouve à mon sens de nombreuses similitudes.
Et puis on est obligé de le lier à un troisième ouvrage "Septentrion".
Les "Cavaliers" sont avec quelques autres rares "survivants" les derniers représentants de l'exception au sein de la multitude et ils finissent par être absorbés par "les milliers des milliers", en quelques sorte, tout comme les héros de Septentrion, qui fuient "le gris" pour devenir gris (Disgression: tiens ça me rappelle un morceau de musique des années 80, ça!) - en ce qui concerne le dernier survivant (Rudeau, je crois?).
Au final, bien évidemment, "7 Cavaliers" est agréable, contenant des scènes majestueuses de vanité (dans le sens: présentant des attitudes belles à force d'être si vaines et inutiles).
Et puis, il peut nous être facile - pour nous autres enseignants notamment - de voir à quoi peut bien ressembler ce regard des enfants / adolescents en révolte contre le système...
Il ne me reste plus qu'à relire les deux autres éléments de ce que je considère comme un tryptique, ou mieux une variation sur un même thème.

Voilà quelques sentiments un peu en vrac!

_________________
Pierre

Que Vive le Royaume!

"Il faut bien tenter de se rejoindre. Il faut bien essayer de communiquer avec quelques-uns de ces feux qui brûlent de loin en loin dans la campagne."
                                                       A. de Saint -Exupéry

"Si peu de choses dans les mains et tant à portée de la main..." Hélie Denoix de Saint Marc

"son cosas de Patagonia"

Vice-Consul au Beausset-en-Provence, son Ermitage, la Reppe et ses affluents, la Darbousse et la Capucine

Co-Président, Grand maître-Queux du Cercle Royal des Gastronomes Patagons

Décoré de la Commémorative de Tourtoirac

Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
Admin
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2330
Age : 46
Localisation : Le Beausset
Date d'inscription : 18/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-patagonie.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par Clémence le Mer 5 Jan - 14:22

Pendant mes vacances de Noël, j’ai enfin lu ce roman de Raspail, après l’avoir découvert par le truchement de la BD. Cela m’arrive d’ailleurs rarement de procéder dans ce sens, mais il fut très agréable mes voir défiler dans ma mémoire les images de Jacques tandis que je savourais la prose de l’écrivain.

Je trouve intéressantes les réactions de Pierre, sur lesquelles j'aimerais m'appuyer, aussi vais-je tenter une réponse à cette remarque :
Admin a écrit: c'est, à ma connaissance, l'un des rares ouvrages de Raspail où le s*** est aussi présent.
Le Cadet Venier est très porté sur la chose en effet, mais je n'ai pas vraiment compris l'intérêt.
D’abord je ne suis pas tout-à-fait d’accord, avec vous, ô vénéré Admin, Raspail parle souvent de s*** (je n'écris pas le mot en entier, non par pudibonderie, mais pour vous éviter les bannières publicitaires que générera immanquabement ce mot ! Rolling Eyes). Justement ça m’avait étonnée après la lecture de L’anneau du pêcheur et de Sire, très « soft » sur ce plan-là. D’une manière générale, il n’hésite pas à se montrer même assez cru, autant dans le Camp des saints que dans Le jeu du roi… Mais je ne trouve pas forcément cela génant.

Dans Sept cavalier, vous dites que vous n'en voyez pas l'intérêt, alors permettez-moi d'essayer de vous démontrer que ces scènes se justifient pour plusieurs raisons :
1) le s*** évite le sentimentalisme : les personnages refusent les sentiments, ils refusent de s’attendrir sinon ils courent à leur perte. La seule femme qui est l’objet d’un amour épuré et idéalisé, Myriam, ne sera jamais retrouvée. De l’amour ne reste alors que le côté charnel. D’ailleurs les femmes qui se donnent ne sont que des prostituées (sauf Mme Gustavson mais il faut voir comment on en parle "l'expression béate d'une aimable vache satisfaite" - no comment), même si le mythe de « la p… au grand cœur » a la vie dure.
2) posséder ces femmes, c’est aussi marquer son territoire, le s*** devient un acte de guerre. Mais pas question ici de viol, réservé aux barbares : les femmes se donnent librement à ceux de leur camp. La sœur d’Arno, les trois prostituées (qui me font penser je ne sais pourquoi aux trois Parques - encombrant bagage culturel d’une prof de Lettres), Natalia, Fédora, autant de femmes acquises au camp de l’Europe finissante.
3) le s*** c’est la vie : dans ce monde en pleine déréliction, c’est une façon de résister, de se sentir encore vivant, c’est un pied de nez à l’oubli, à la mort.
4) le s*** devient aussi l’espoir. Il n’est pas indifférent que Fédora comme Natalia se retrouvent enceintes juste après leurs unions. Elles mettront au monde peut-être « la relève ». A la fin du chapitre II, nous avons une allusion très claire à Hérode et au massacre des Saints Innocents, avec le massacre de bébés par Alramane à la recherche du fils de Natalia. Lequel « devenu un homme, […] tua de ses mains le vieil Alramane, rendant l’espérance à tous les siens ».


Vous voyez donc, cher GTM, que l'on peut trouver plein de bonnes raisons (4) à ces scènes qui ont tant choqué votre sens moral. Qu'en pensez-vous ?

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
avatar
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2287
Age : 46
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par François R le Mer 5 Jan - 19:03

Clémence, vous vantez admirablement bien les mérites de la gaudriole dans ce roman. Je suis complètement d'accord avec votre analyse.

_________________
François R.
Grand Archiviste de l'Herméthèque Patagonne

Patagon et normand ... en Belgique
Décoré de la Commémorative de Toutoirac
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
François R
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1355
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept cavaliers

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum