Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Jea Raspail au Salon du livre de Versailles
Ven 6 Oct - 12:15 par François B.

» Bienvenue à MaximeBelin!
Mer 27 Sep - 16:02 par Admin

» Présentations
Lun 25 Sep - 22:00 par MaximeBelin

» Bienvenue à Matteo et obruzek!
Dim 3 Sep - 20:08 par Admin

» Saison III - Poste Royale de Wulaia (Poste du Tonneau)
Dim 20 Aoû - 7:21 par Williwaw

» Bienvenue à Autre et kolsco!
Mar 15 Aoû - 20:50 par Admin

» 20000 Messages !
Mer 26 Juil - 13:04 par Admin

» Pèlerinage à Tourtoirac …
Lun 24 Juil - 14:15 par Williwaw

» Bienvenue à Frederico!
Sam 22 Juil - 10:11 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Jean Raspail le Patagon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean Raspail le Patagon

Message par François R le Dim 23 Mar - 22:03

Qu'est-ce qu'être patagon ?

C'est encore le premier d'entre nous qui en parle le mieux


Le Figaro, 6 novembre 1981

C'est à l'âge de vingt-cinq ans que je suis devenu patagon, sans trop m'en rendre compte, loin d'imaginer l'importance croissante que présenterait dans ma vie, au fil des ans, cette nationalité de rechange. Jeune explorateur, dans les années cinquante, je m'étais volontairement enfoncé, plusieurs mois durant, dans les solitudes australes de la Terre de Feu, la Patagonie, le Cap Horn, le détroit de Magellan, là où se rejoignent le tout et le néant. Sur les cartes marines, en ces temps, les contours de nombreuses îles figuraient en pointillés hypothétiques. Les derniers Indiens vivants fuyaient au plus profond des fjords déserts, emportant dans leurs canots le feu enfermé dans un pot de terre. Les mâts des grands voiliers naufragés émergeaient encore de la surface de l'eau noire comme des croix de cimetière, sous le vent, la pluie, la neige qui sont les trois gorgones de cette extrémité désolée du monde. C'est là que j'ai appris à vivre : une bonne école. C'est la que j'ai appris à rêver ma vie. D'autres écrivains "patagons" m'avaient précédé dans cette voie : Cendrars, Roger Caillois, et, avant eux, Charles Cros, le plus patagon des poètes, qui fut l'ami d'Antoine de Tounens, roi de Patagonie, et écrivit, il y a plus de cent ans : "Ma patrie est bien loin, loin de la France et de la Terre...

C'est beaucoup plus tard que je me souvins d'Antoine de Tounens, jeune avoué à Périgueux, qui s'en alla par un coup de génie et de démesure dérisoire, se faire couronner roi de Patagonie par les Indiens de ces contrées, en 1860, fut bien vite expulsé par les autorités chiliennes et argentines et revint en France, à Paris, où, se proclamant roi de Patagonie en exil, tenant une sorte de cour, publiant des manifestes signés de ministres fantômes qui n'existaient que dans son rêve, il en fit tant qu'il déchaîna, pendant de longues années, et jusqu'à sa mort, en 1878, des torrents de rires et de sarcasmes. Roi du rêve, en dépit de tout. Je tenais mon souverain. Je m'étais découvert une patrie. Le royaume imaginaire... Que souhaiter de mieux sur cette terre, en cette époque, dans ce pays ? Il y a quatre ans déjà, j'en fis un premier roman ou j'inventai, dans un vieux château breton, un successeur à ce roi. Le livre s'appelait : Le Jeu du roi. Un jeu de l'esprit, un jeu du cœur et, si je n'avais pas peur de ce mot, je dirais : un jeu de l'âme. Et l'on se mit à jouer avec moi. Tant de Patagons volontaires se découvrirent cette année-là, au fil de mon courrier, que je décidai d'ouvrir chez moi, en Provence, un consulat général de Patagonie. Le drapeau bleu, blanc, vert d'Antoine de Tounens flotte à mon balcon. Je ne saurais plus m'en passer. Dans un temps dépourvu de symboles, je le considère, déployé au mistral, avec tendresse, avec ironie, avec fierté, avec mélancolie, et c'est être exactement patagon que de s'accommoder ensemble de ces quatre sentiments-là. Aujourd'hui, c'est l'histoire même d'Antoine de Tounens, roi de Patagonie, que j'ai écrite. Comme l'on sait fort peu de choses à son propos, car il vécut de rêves plus que de réalités, j'en ai fait un roman. Pour l'honneur des écrivains, ce n'est pas la première fois, dans l'histoire marginale, qu'un héros malheureux sortira plus vrai et grandi de son passage entre les mains, le cœur, l'imagination et la plume d'un romancier. C'était au moins mon secret désir, cher Antoine... Si j'en juge par mon courrier, il semble que j'y ai quelque peu réussi. Le consulat général de Patagonie est débordé par des demandes de naturalisation. Ce sont, pour la plupart, des lettres de jeunes gens. L'une des dernières reçues est celle d'un enseigne de vaisseau, officier en second d'un dragueur de mines en mission dans l'océan Indien. A considérer toutes ces lettres ou s'expriment précisément les quatre sentiments patagons que j'ai évoqué plus haut, je me demande si nous vivons dans un pays, et je parle cette fois de la France, ou il est encore possible de rêver quand on a vingt ans...

Jean Raspail


Dernière édition par François R le Lun 24 Mar - 18:21, édité 2 fois

_________________
François R.
Grand Archiviste de l'Herméthèque Patagonne

Patagon et normand ... en Belgique
Décoré de la Commémorative de Toutoirac
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
François R
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1355
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Admin le Dim 23 Mar - 22:15

Merci François R pour ce très beau texte: tout y est déjà dit ou exprimé.

Un bien beau cadeau en cette soirée.


Pierre
avatar
Admin
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2381
Age : 46
Localisation : Le Beausset
Date d'inscription : 18/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-patagonie.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Gregoire le Jeu 27 Mar - 9:26

une bouffée d'oxygène ! N'oublions pas ce fondement de notre naturalisation.

Gregoire

Que Vive le Royaume
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 41
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Maxime le Jeu 27 Mar - 14:18

Plus les années avancent, plus je me dis que je suis né trop tard...
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Gregoire le Jeu 27 Mar - 14:34

non Maxime , nous ne sommes pas nés trop tard (moi en 75, ce qui n'est pas si éloigné de ton année de naissance), les idéaux n'ont pas d'âge, et nous avons une mission de succession qui sera importante, sans doute. Suivons nos pas ... et profitons de l'expérience des plus anciens Patagons.

Que Vive le Royaume

Gregoire
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 41
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Maxime le Jeu 27 Mar - 14:40

Certes pour les idéaux, il n'y a pas d'âge.

Mais je pensais plus aux explorations, en particulier au livre "En canot sur les chemins d'eau du Roi".
Merveilleuse aventure mais sans doute irréalisable aujourd'hui...
avatar
Maxime
Commandeur de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 295
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Admin le Jeu 27 Mar - 14:46

A ce propos il me semble que dans l'interview de Jean Raspail dont j'ai placé le lien dans la partie consacrée à notre Consul Général, ce dernier s'exprime sur la faisabilité actuelle de son périple. Je crois me souvenir que cela est sans appel: c'est tout simplement impossible!
Je vous encourage vivement à écouter cet interview à vos moments perdus: les interventions de Jean Raspail étant rares.

Pierre

_________________
Pierre

Que Vive le Royaume!

"Il faut bien tenter de se rejoindre. Il faut bien essayer de communiquer avec quelques-uns de ces feux qui brûlent de loin en loin dans la campagne."
                                                       A. de Saint -Exupéry

"Si peu de choses dans les mains et tant à portée de la main..." Hélie Denoix de Saint Marc

"son cosas de Patagonia"

Vice-Consul au Beausset-en-Provence, son Ermitage, la Reppe et ses affluents, la Darbousse et la Capucine

Co-Président, Grand maître-Queux du Cercle Royal des Gastronomes Patagons

Décoré de la Commémorative de Tourtoirac

Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
avatar
Admin
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2381
Age : 46
Localisation : Le Beausset
Date d'inscription : 18/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-patagonie.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Gregoire le Jeu 27 Mar - 15:49

D'accord avec Maxime : nés il y a quelques années, nous aurions pu nous lancer plus facilement dans ce genre d'aventure. L'interview de notre Consul montre en effet que ce n'est pas réalisable de nos jours. Le rêve s'en trouve renforcé : inatteignable, sauf dans le jeu du Roi !... Et nous avons sur le forum réservé aux sujets Patagons un projet qui est lui bien réel. A chaque période, son part de rêve réalisable.

Gregoire

Que Vive le Royaume
avatar
Gregoire
Officier de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 684
Age : 41
Localisation : 75017 Paris
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Clémence le Mer 14 Mai - 13:51

Je ne sais pas trop où mettre ce texte que j'ai trouvé sur l'ancien forum par hasard. Il me plaît beaucoup :

Ce pays est une deuxième patrie (mais sans doute la première dans l’ordre), juste un rêve dans lequel on peut se réfugier les jours de mauvais temps.



Le Royaume d’Araucanie et de Patagonie a un Roy : Orélie Antoine 1er (et unique). Ce Royaume ne se borne pas aux frontières géographiques de ces lointaines terres d’Amérique du Sud. Elles étaient et sont toujours un symbole et des repères, mais elles demeurent purement théoriques et très abstraites.


Etre patagon c’est être ailleurs ou ne pas être de ceux qui nous entourent.

C’est vivre dans ces temps anciens où les destins se forgeaient et où la noblesse était souvent par le sang versé. C’est d’être de ce rêve où la loyauté et l’amitié sont récompensées et non trahies. C’est une vie d’aventure et de dévouement. C’est aussi l’excentricité, la rupture avec une pensée imposée. C’est alors, la beauté du geste gratuit, la confiance dans le bien et la haine de la médiocrité. C’est la joie de l’âme.

Le Royaume de Patagonie incarne tout cela et encore beaucoup plus.

Ce Roy et son royaume sont éternels, sans tâches, sans l'usure du temps. Tout découle du sacré et du vrai. Il ne peut en être autrement. Un rêve comme notre Patagonie est une espérance en des jours meilleurs. Notre indépendance d'esprit ne peut nous rendre "fanatiques" d'un grand romancier, il fait parti de ce rêve et est le premier à l'avoir révélé au grand jour.

Chacun d'entre nous possède cette Patagonie. Elle se construit petit à petit, dans le plus grand secret de notre âme, puis un jour elle prend forme et remplie notre coeur de sa chaleur, de ses vents, de ses glaces.

Ce forum est bien à l'image du royaume il est dans l'éternité : pas de mouvements ou trés peu perceptible, le temps ne compte pas.

Voilà, le royaume est à l'image de ce que chacun veut et peut lui apporter.

Vive le Roy !

J-Ch. MARQUET
Vice-consul de Patagonie en Terre Bérouine

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
avatar
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2287
Age : 46
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean Raspail le Patagon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum