Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» l'Araucanie dans le Fig Mag.
Les veuves de Santiago EmptyVen 19 Avr - 13:44 par Antoine

» naturalisation
Les veuves de Santiago EmptyJeu 18 Avr - 17:28 par Hauteribes

» maladie chronique... Période de grippe...
Les veuves de Santiago EmptyDim 3 Mar - 17:57 par Williwaw

» La Patagonie Septentrionale à la Une
Les veuves de Santiago EmptyJeu 7 Fév - 16:21 par Williwaw

» Article du "Guardian"
Les veuves de Santiago EmptyVen 16 Nov - 19:02 par Patrick Demange

» Voilà autre chose...
Les veuves de Santiago EmptySam 10 Nov - 21:54 par Clémence

» Minute papillon
Les veuves de Santiago EmptyJeu 30 Aoû - 10:08 par Antoine

» Araucanie : Solennité Sainte Rose de Lima
Les veuves de Santiago EmptyLun 27 Aoû - 9:29 par grelots

» Numismatique
Les veuves de Santiago EmptyJeu 23 Aoû - 11:09 par Olivier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Les veuves de Santiago

Aller en bas

Les veuves de Santiago Empty Les veuves de Santiago

Message par Clémence le Mer 6 Juin - 17:29

Je sais qu'il en avait été question sur le forum au moment de sa réédition mais impossible de mettre la main dessus. Donc j'ignore si d'autres l'ont lu.
Ce n'est pas son meilleur. Apparemment Jean Raspail le renie totalement.
Bien que différant totalement par l'intrigue, le rapprochement avec Carmen s'est pour moi imposé : le drame des hommes sans Dieu.

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
Clémence
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2298
Age : 48
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les veuves de Santiago Empty Re: Les veuves de Santiago

Message par François R le Mer 6 Juin - 20:07

Tiens, c'est vrai, je l'ai lu (merci Clémence) et je n'ai même pas écrit un petit message dessus ...

C'est tout dire !

_________________
François R.
Grand Archiviste de l'Herméthèque Patagonne

Patagon et normand ... en Belgique
Décoré de la Commémorative de Toutoirac
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
François R
François R
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1370
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les veuves de Santiago Empty Re: Les veuves de Santiago

Message par François R le Mer 6 Juin - 20:12

J.R. a écrit tellement mieux que celui-ci peut sembler décevant. Pourtant cela reste un très honnête roman agréable à lire.

Je ne vous cacherai pas que l'intérêt n'est pas dans le scénario mais dans la psychologie des personnages. La plume de Raspail les rend palpables, et le drame de leur néant et de leur vacuité que plus étourdissant.

_________________
François R.
Grand Archiviste de l'Herméthèque Patagonne

Patagon et normand ... en Belgique
Décoré de la Commémorative de Toutoirac
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des 21 du 18 septembre 2010
François R
François R
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1370
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les veuves de Santiago Empty Re: Les veuves de Santiago

Message par Clémence le Jeu 7 Juin - 7:14

Vacuité est le mot : absence de volonté, de conscience, de valeurs, de sentiments, d'idéal... Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre, animaux tristes. Le romancier lui-même semble avoir beaucoup de détachement vis-à-vis de ses personnages.

Deux personnages secondaires pourtant ont attiré ma sympathie : Le Padre Cristofo, prêtre indien démuni devant ces blancs qui l’impressionnent et ces indiens qui le désolent. Il prend tellement à cœur son ministère ! Il me touche beaucoup.
Il y a aussi le fidèle serviteur Chico, qui voit tout, sait tout, comprend beaucoup, et souffre, lui aussi impuissant. Il a certaines qualités morales. A la fin du roman le narrateur le met à juste titre sur le devant de la scène.

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
Clémence
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2298
Age : 48
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les veuves de Santiago Empty Re: Les veuves de Santiago

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum