Adrien de Gerlache, notre voisin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Adrien de Gerlache, notre voisin

Message par Archange le Ven 29 Mai - 11:06



En lisant la biographie de Robert Falcon Scott écrite par Sir Ranulph Fiennes, autre grand explorateur de l'Antarctique, je suis retombé sur un vaillant compatriote qui mériterait à n'en pas douter l'intérêt des Patagons et Patagon(ne)s: Adrien de Gerlache.

A bord du Belgica, il réalise le premier hivernage en Antarctique, non loin de chez nous donc, après des escales "disciplinaires" à Punta Arenas, Ushuaïa et Lapataïa. A son bord, un certain Roald Amundsen, futur vainqueur du Pôle.

Je recommande vraiment la lecture du livre sur Scott, un personnage très émouvant, tout comme l'auteur est lui-même un personnage étonnant!


Dernière édition par Archange le Lun 7 Jan - 16:50, édité 1 fois

_________________
Archange
Vice-Consul résident en Ardenne (avec juridiction sur la Gaume et l'Arelerland)
Vice-Consul non-résident à Iona, Scarba, Mull, Staffa, Coll, Eorsa, Gometra, Gunna, Tiree, Ulva, Dubh Artach et Skerryvore
Commandeur du Corps Royal Irrégulier des Coureurs de Bois Patagons
Médaille Commémorative de Tourtoirac

Une parole et mon Roi
Fear eile airson Eachuinn

"Tu trouveras plus dans les forêts que dans les livres. Les arbres et les rochers t'enseigneront les choses qu'aucun maître ne te dira. "(St Bernard de Clairvaux)
avatar
Archange
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1079
Age : 47
Localisation : Nebelstad, Alpes du Sudentewaltz, Principauté de Zubrowka
Date d'inscription : 23/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Adrien de Gerlache, notre voisin (2)

Message par Archange le Ven 4 Jan - 14:56

Ayant pu, à l'occasion de l'inventaire de la bibliothèque de ma grand-mère centenaire dans quatre mois, mettre la main sur un ouvrage d'époque, je me permets d'entamer ici la reproduction du récit par l'auteur de son passage dans les terres et eaux du Royaume au début de l'année 1898.

"III. Dans les Canaux de la Terre de Feu

Punta-Arenas, la ville la plus méridionale du monde. Quatre hommes débarqués.La navigation dans les canaux. Ushuaïa et le rev. Thomas Bridges. Nous puisons dans le dépôt de charbon argentin. La fête de Noël.Echouage dans le canal de Beagle. La Belgica en perdition.Harberton.

Les traités intervenus en 1881 et 1893 entre la république du Chili et la république argentine laissent à la première, du côté continental, les rives du détroit de Magellan et une bande territoriale s'étendant jusqu'au 52ème parallèle et, de l'autre côté du détroit, les parties septentrionales et occidentales de la terre de feu et tout l'archipel magellanique situé à l'ouest du canal de Cockburn et au sud de celui de Beagle, tandis que la partie occidentale de la Terre de Feu et de l'Ile des Etats appartiennent à la république argentine.

Punta-Arenas est la capitale des territoires chiliens désignés officiellement sous la dénomination de Colonie de Magellan. Son nom de Punta-Arenas, en anglais Sandy Point, lui vient de la pointe de sable qui s'avance vers le nord du mouillage. C'est la ville la plus méridionale du monde.

Déjà en 1852, une tentative d'établissement avait été faite dans le détroit par le célèbre navigateur Sarmiento pour assurer à l'Espagne la possession de ce passage. Ce n'est pas, à vrai dire, à l'endroit occupé aujourd'hui par la petite cité chilienne que Sarmiento s'établit, mais plus au sud, vers l'extrémité de la presqu'île de Brunswick; il appella cette station lointaine: Ciudad Real de Felipe. La rigueur du climat, l'imprévoyance et l'anarchie contribuèrent au désastre de cette colonie d'extrême-sud: le nom de Port-Famine (Puerto-Hambre) qui en perpétue le souvenir à travers les âges, est suffisamment explicite pour que je n'aie pas à insister autrement.

Bien que la région magellanique passât pour inhospitalière et stérile, le gouvernement chilien n'hésita pas à y fonder en 1843 un poste militaire: le fort Burmes.

Ayant bientôt reconnu les inconvénients et les dangers de ces lieux exposés aux frimas et que les Andes dominent de façon trop immédiate, on transporta l'établissement plus au nord, près de la pointe de sable dont nous avons parlé plus haut et qui ménage un mouillage excellent, auquel sa situation sur le détroit donne une grande importance stratégique.

Comme celle des établissement antérieurs, l'histoire de Punta-Arenas abonde en péripéties dont la dernière date de 1877. Punta-Arenas était alors une colonie pénale où les forçats et leurs gardiens traînaient une existence misérable - si misérabble enfin que tous se révoltèrent, les soldats d'accord avec les galériens. Les rebelles s'emparèrent de la ville, mutilèrent le commandant de la garnison, le mirent à mort et lui tranchèrent la tête, qu'ils attachèrent sur la porte de la prison. Puis ils pillèrent. Mais trois jours après, l'apparition d'un navire de guerre chilien les mit en fuite. Les mutins commirent l'imprudence de charger la quarantaine de chevaux dont ils disposaient de leur butin, inutile bric-à-brac, sans songer à prendre des vivres. Après avoir successivement tué tous les chevaux pour subsister, ils périrent jusqu'au dernier dans le terrible désert patagon.

Ce drame allait avoir, sur l'avenir de Punta Arenas, la plus heureuse répercussion: la ville se trouva du coup débarassée de la prison qui ne fut pas rétablie, et de la triste population qui la gangrenait. Plus rien désormais ne s'opposait à sa prospérité.

Le gouvernement s'efforça d'y attirer des colons, auxquels il accordait le passage, remboursable à longue échéance et sans intérêts, auxquels il donnait en outre un terrain propre à la culture, des ustensiles, quatre vaches, un boeuf, deux chevaux; et des matériaux pour bâtir une cabane. Des émigrés de tous les pays du monde civilisé répondirent à cet appel et la colonie ne tarda pas à prospérer. Quatre ans plus tard, la population était montée de 195 à 800 âmes.

Dès 1868, les vapeurs de la Pacific Steam Navigation Company avaient commencé à traverser le détroit de Magellan et faisaient escale à Punta-Arenas. Aujourd'hui des paquebots allemands alternent avec les vapeurs anglais: Punta-Arenas est ainsi en communication hebdomadaire et avec Valparaiso, et avec Buenos Aires et l'Europe. Déclaré port franc, cette même année, 1868, Punta-Arenas n'a pas cessé de prospérer et, lors de notre passage, sa population s'élevait à 4.500 habitants environ.

La classe prolétaire est en grande partie compsoée de Dalmates, gens laborieux et honnêtes, qui se livrent surtout aux métiers de la mer; les Allemands sont fort nombreux et plusieurs d'entre eux se sont fait de jolies situations dans le commerce; tous les pays d'Europe sont représentés au moins par quelques colons.

Le personnel administratif chilien se compose d'un gouverneur civil, d'un greffier, d'employés des postes, d'un receveur des impôts ou trésorier, d'un médecin-chirurgien, d'un capitaine du port.

La petite cité patagonne est, en outre, le siège principal des missions des RR.PP. Salésiens qui dirigent deux établissements abruitant quelques centaines de Fuégiens: celui de l'Ile Dawson, sur le territoire chilien, et celui de Rio-Grande, dans la portion argentine de la Terre de Feu.

Depuis qu'un anglais, M. Reynard, a eu l'idée de faire venir des moutons des Iles Falkland et de fonder une "estancia" aux environs de Punta-Arenas, l'exemple a été suivi. L'élevage du mouton est pratiqué maintenant dans toute la Patagonie australe et même de l'autre côté du détroit, dans la partie pampéenne de la Terre de Feu. C'est à Punta-Arenas que les estancieros embarquent leur laine. C'est dans ses magasins, grands bazars où l'on trouve de tout, qu'ils viennent se pourvoir de ce qui leur est nécessaire. C'est là encore que les prospecteurs, les chercheurs d'or, vendent les rares pépites qu'ils trouvent dans ces parages désolés, depuis le Cap des Vierges jusqu'au Cap Horn, et notamment dans le petit Arroyo dei Oro; c'est là aussi qu'ils dépensent en orgies la valeur des quelques centaines de grammes du précieux minerai qu'ils ont souvent mis plusieurs mois à recueillir
"

(à suivre)




Dernière édition par Archange le Ven 4 Jan - 16:29, édité 3 fois

_________________
Archange
Vice-Consul résident en Ardenne (avec juridiction sur la Gaume et l'Arelerland)
Vice-Consul non-résident à Iona, Scarba, Mull, Staffa, Coll, Eorsa, Gometra, Gunna, Tiree, Ulva, Dubh Artach et Skerryvore
Commandeur du Corps Royal Irrégulier des Coureurs de Bois Patagons
Médaille Commémorative de Tourtoirac

Une parole et mon Roi
Fear eile airson Eachuinn

"Tu trouveras plus dans les forêts que dans les livres. Les arbres et les rochers t'enseigneront les choses qu'aucun maître ne te dira. "(St Bernard de Clairvaux)
avatar
Archange
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1079
Age : 47
Localisation : Nebelstad, Alpes du Sudentewaltz, Principauté de Zubrowka
Date d'inscription : 23/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A propos de Madame Euphrasie Dufour...

Message par Archange le Ven 4 Jan - 15:22

(suite 1)

"Il y a quelques années, on parla avec enthousiasme du charbon, dont on prétendait avoir trouvé une veine importante à proximité de la ville. Une compagnie d'eploitation s'était formée et une petite voie ferrée était déjà construite, quand on s'aperçut que le charbon tant vanté n'était qu'un mauvais lignite qui ne valait pas les frais d'extraction.

Quelques négociants arment à Punta-Arenas de petites goëlettes pour la chasse aux otaries à fourrure, sur les îlots du sud et de l'ouest de la Fuégie; ils se créent ainsi de beaux revenus, en dépit des lois prohibitives qu'a édictées le gouvernement pour préserver de l'extermination ces intéressants pinnipèdes.

Des hommes d'initiative ont établi des scieries importantes, des chantiers de construction, des forges. Quelques-uns enfin, ils sont quatre ou cinq, exercent le métier de scaphandrier que les naufrages et les accidents de mer, très fréquents dans ces parages, rendent extrêmement lucratifs.

Bref, Punta-Arenas n'est pas le "petit trou" que l'on pourrait croire. Il serait exagéré pourtant de prétendre que c'est une belle ville. Larges, tirées au cordeau, selon le système des cuadras, les rues ne sont pas pavées et elles sont à peu près impraticables lorsqu'il pleut, ce qui n'arrive que trop souvent. Elles sont bordées de maisons basses, construites en bois et recouvertes de tôle ondulée, occupées presque toutes par de grands magasins où les marchandises les plus disparates sont entassées.

Comme toutes les villes hispano-américaines, Punta-Arenas a une place publique, sorte de square, où se dresse le palais du Gouvernement, bâtiment à un étage, construit en briques et en pierre.

Sur la même place se trouve le dernier vestige des premiers jours de la colonie, l'ancienne résidence officielle, vilaine bâtisse en bois, dont le toit, jadis couvert de tuiles, a été curieusement rapiécé avec de la tôle, des ardoises, des planches, voire du chaume, ce qui donne à cette bicoque un air aussi lamentable que pittoresque. C'est là qu'est installé maintenant le poste de police.

Devant quelques maisons s'étendent des plate-bandes de fleurs, et la plupart des fenêtres sont ornées de pots de fuschias, ou de geraniums obtenus à grand'peine.

Si l'hiver n'est pas très rigoureux, il ne fait par contre jamais très chaud en été. L'hiver est la saison la plus saine: l'athmosphère est sèche, le beau temps est habituel, les forts vents sont plus rares. Par contre, l'été est humide: le ciel, presque toujours couvert, se résout en pluies fréquentes et les terribles vents du S-O règnent constamment. On note comme température moyenne environ +7° centigrades. La température maximum observées de 1891 à 1895 est de +26° (7 février 1893); la température minimum est de -6,9° (13 juillet 1895); les températures moyennes pour ces cinq années sont respectivement: +6,44°; +6,69°; +7,29°; +7,02° et +7,04°.

Punta-Arenas possède plusieurs hôtels dont l'un, tenu par une Française de Marseille, Madame Euphrasie Dufour, eut l'avantage de nous héberger
."

Madame Euphrasie Dufour, de Marseille, serait-elle donc l'ancêtre de Kitty?

_________________
Archange
Vice-Consul résident en Ardenne (avec juridiction sur la Gaume et l'Arelerland)
Vice-Consul non-résident à Iona, Scarba, Mull, Staffa, Coll, Eorsa, Gometra, Gunna, Tiree, Ulva, Dubh Artach et Skerryvore
Commandeur du Corps Royal Irrégulier des Coureurs de Bois Patagons
Médaille Commémorative de Tourtoirac

Une parole et mon Roi
Fear eile airson Eachuinn

"Tu trouveras plus dans les forêts que dans les livres. Les arbres et les rochers t'enseigneront les choses qu'aucun maître ne te dira. "(St Bernard de Clairvaux)
avatar
Archange
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1079
Age : 47
Localisation : Nebelstad, Alpes du Sudentewaltz, Principauté de Zubrowka
Date d'inscription : 23/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Où il est question de Sa Majesté, et de SAI Jean Orth...

Message par Archange le Ven 4 Jan - 15:44

(suite 2)

"Une des curiosités locales est le corps des pompiers: Cuerpo de Bomberos. cette institution est organisée par les habitants; les membres sont des marchands, des estancieros ou des fonctionnaires, tous volontaires. Ils possèdent un beau matériel et un local spacieux qui, dès le jour de notre arrivée, fut mis gracieusement à notre disposition. C'est une habitation bâtie sur le modèle des anciennes maisons coloniales américaines, à façade peinte en rouge et décorée de piliers. Les "salons" de ce poste sont les lieux de réunion de MM. les pompiers, qui viennent tous les soirs y faire au baccarat des différences de plusieurs milliers de piastres, tout en absorbant force verres de bière ou d'autres boissons.

Punta-Arenas est d'ailleurs l'une des villes du monde ou l'on boit le plus. Le nombre de barriques et de bouteilles de vin ou de liqueurs qui y sont importées chaque année est considérable. Vides, les barriques sont employées dans les fonderies de graisse de mouton. Quant aux bouteilles, quelques habitants en ont trouvé un emploi bien original; ils en ont construit des maisons en les reliant entre elles par du mortier.

Fonctionnaires, colons, officiers du stationnaire chilien Magalhanes, s'ingénièrent à l'envi à nous rendre agréable notre relâche, prolongée par les difficultés de l'embarquement des briquettes, expédiées de Belgique, et qui nous avaient attendu sur un ponton.

Le deuxième dimanche, nous fûmes invités à un grand pique-nique. Nous étions peut-être soixante en tout à cette fête champêtre et cependant dix-neuf nationalités s'y trouvaient représentées. Un suisse, ancien officier de l'armée russe, était notre amphytrion. Combien il eut été intéressant d'entendre tous ces gens raconter leur roman vécu!

J'étais assis à côté d'un millionnaire de la Terre de Feu, qui possède une estancia de 100.000 moutons et entretient des carabiniers auxquels il alloue une livre sterling par scalp de "chien sauvage"; on désigne ainsi les malheureux indiens dans le monde des affaires.

Mon second voisin, un Français, ancien sous-officier de cavalerie, parti de chez lui il y a quelque trente ans, sans sou ni maille, mais riche d'un portefeuille de ministre de la Guerre que lui avait conféré cet extraordinaire aventurier qui, sous le nom d'Orélie Ier, était alors roi d'Araucanie, avait fini par s'échouer ici; il s'était alors occupé d'élevage, et lui aussi était en passe de devenir millionnaire.

Qui sait si parmi les convives de ce pique-nique international ne se trouvait pas, sous un nouveau nom d'emprunt, Jean Orth, cet archiduc d'Autriche qui, las des pompes impériales, se fit capitaine au long cours, puis disparut, et que d'aucuns disent établi aujourd'hui en Patagonie?
"

_________________
Archange
Vice-Consul résident en Ardenne (avec juridiction sur la Gaume et l'Arelerland)
Vice-Consul non-résident à Iona, Scarba, Mull, Staffa, Coll, Eorsa, Gometra, Gunna, Tiree, Ulva, Dubh Artach et Skerryvore
Commandeur du Corps Royal Irrégulier des Coureurs de Bois Patagons
Médaille Commémorative de Tourtoirac

Une parole et mon Roi
Fear eile airson Eachuinn

"Tu trouveras plus dans les forêts que dans les livres. Les arbres et les rochers t'enseigneront les choses qu'aucun maître ne te dira. "(St Bernard de Clairvaux)
avatar
Archange
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1079
Age : 47
Localisation : Nebelstad, Alpes du Sudentewaltz, Principauté de Zubrowka
Date d'inscription : 23/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adrien de Gerlache, notre voisin

Message par Clémence le Jeu 17 Jan - 14:19

Merci pour ce document intéressant Archange !

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
avatar
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2287
Age : 46
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adrien de Gerlache, notre voisin

Message par Archange le Ven 18 Jan - 8:28

Clémence a écrit:Merci pour ce document intéressant Archange !

J'en suis ravi, chère Clémence, et constate à la réception du BLAP XIV que le même ouvrage s'y trouve abondamment cité, fût-ce dans sa ré-édition. Un ouvrage en tous points passionant, dans le domaine duquel je recommande aussi "L'Antarctique en héritage" (avec un DVD qui a passionné l'ensemble du C.R.I.C.B.P.): un dialogue entre Gaston de Gerlache (le fils d'Adrien) et son neveu, quelques semaines avant sa mort. Gaston de Gerlache a été pilote dans la RAF, puis affecté à une base antarctique américaine avant la base belge Roi Baudouin où il fit flotter le drapeau de la Belgica dans les années 50. Il y reçut un télégramme de Hergé "Tintin suit avec nostalgie expédition, Haddock lève verre de whisky succès expédition".

_________________
Archange
Vice-Consul résident en Ardenne (avec juridiction sur la Gaume et l'Arelerland)
Vice-Consul non-résident à Iona, Scarba, Mull, Staffa, Coll, Eorsa, Gometra, Gunna, Tiree, Ulva, Dubh Artach et Skerryvore
Commandeur du Corps Royal Irrégulier des Coureurs de Bois Patagons
Médaille Commémorative de Tourtoirac

Une parole et mon Roi
Fear eile airson Eachuinn

"Tu trouveras plus dans les forêts que dans les livres. Les arbres et les rochers t'enseigneront les choses qu'aucun maître ne te dira. "(St Bernard de Clairvaux)
avatar
Archange
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1079
Age : 47
Localisation : Nebelstad, Alpes du Sudentewaltz, Principauté de Zubrowka
Date d'inscription : 23/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adrien de Gerlache, notre voisin

Message par Rodo XV le Lun 21 Jan - 9:01

La BNF, via son bras numérique, est une mine:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k73530f/f2.image.r=belgica%20gerlache.langFR

study

_________________
BENE TIBI
Guy alias Rodo XV
Vice-Consul en Haute-Auvergne
Président de l'IRPPEIRZP
Grand Toqué du CRGP
Décoré de la Commémorative de Tourtoirac
Auditeur Réel du Collège de 'Pataphysique
Abonné au gaz, à l’électricité et au téléphone

"Une Patagonie sans Patagons, disait-il, ce n'est plus une Patagonie" (Jules Verne - Les Enfants du Capitaine Grant)
"il faut traiter des choses légères avec sérieux et des choses sérieuses avec légèreté"
avatar
Rodo XV
Grand Cordon de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 462
Age : 66
Localisation : Un pied à Aurillac, l'autre à Toulouse
Date d'inscription : 09/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adrien de Gerlache, notre voisin

Message par Archange le Mer 5 Juin - 10:29

Et voici l'homme:


_________________
Archange
Vice-Consul résident en Ardenne (avec juridiction sur la Gaume et l'Arelerland)
Vice-Consul non-résident à Iona, Scarba, Mull, Staffa, Coll, Eorsa, Gometra, Gunna, Tiree, Ulva, Dubh Artach et Skerryvore
Commandeur du Corps Royal Irrégulier des Coureurs de Bois Patagons
Médaille Commémorative de Tourtoirac

Une parole et mon Roi
Fear eile airson Eachuinn

"Tu trouveras plus dans les forêts que dans les livres. Les arbres et les rochers t'enseigneront les choses qu'aucun maître ne te dira. "(St Bernard de Clairvaux)
avatar
Archange
Commandeur de la Constellation du Sud

Nombre de messages : 1079
Age : 47
Localisation : Nebelstad, Alpes du Sudentewaltz, Principauté de Zubrowka
Date d'inscription : 23/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adrien de Gerlache, notre voisin

Message par Clémence le Mer 5 Juin - 12:18

Belles moustaches et jolie toque !

_________________
Muse de l'Ordre des Baladins du Royaume
Charmant Cerbère du Dédale Fuégien
Membre de l'Ordre Commémoratif et Restreint des Huit du 20 Novembre 2008
Décorée de la Commémorative de Tourtoirac

"Que dites-vous ?... C'est inutile ?...Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non ! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"
                                              Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
avatar
Clémence
Officier de la Couronne d'Acier

Nombre de messages : 2287
Age : 46
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adrien de Gerlache, notre voisin

Message par Henri.B le Mer 5 Juin - 12:28

Clémence a écrit:Belles moustaches et jolie toque !

Certes: il ressemble un peu a Nicolas II.
avatar
Henri.B
Officier de l'Etoile du Sud

Nombre de messages : 76
Age : 25
Localisation : Avant, Avant: Lyon le Melhor!
Date d'inscription : 02/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adrien de Gerlache, notre voisin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum